Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 08:54

1122-copie-1.jpg

L'opéra de Paris reprend pour la troisième saison  l'oeuvre de Kader Belarbi, Hurlevent, d'après l'oeuvre d'Emilie Bronté. Ce ballet est un chef d'oeuvre! L'une des plus belles créations dans la tradition du ballet, mais avec un langage chorégraphique très personnel qui assure le lien entre le langage classique et une esthétique plus contemporaine.
 
On y retrouve, d'une façon stylisée, ce qui fait la force du roman : les passions des personnages. Ainsi,  l'amour, la jalousie,  l'aspiration à la richesse, la vengeance animent-ils avec violence Cathy, Heathcliff, Hindley, les éléments y jouent aussi un rôle important, comme dans les peintures romantiques de C Friedrich, par exemple : le vent, la terre, l'air, la lumière, la solitude de la lande, la mort, les tourments, l'hostilité des paysages...

L'oeuvre n'est pas sans rappeler Giselle, avec son premier tableau " esprit de la terre"qui décrit la lande, le monde des paysans, les amours enfantines de Cathy et Heathcliff,,tandis que le deuxième  évoque" esprit de l'air" et celui des esprits qui hantent la lande
 
J'ignore si Belarbi s'est inspiré aussi du magnifique Soeurs Bronté de Techiné, et de l'inoubliable " haut des hurlevents" avec L Olivier et M Oberon, mais la même ambiance est là...
Les solos, les duos, les ensemble renouvellent complètement le langage chorégraphique
 

Bref, cette oeuvre profondément inspirée nous livre une passion hors du temps, qui hante longtemps...

5649a878-7812-4269-9d51-40078213801b.jpg 186.jpg

le livre de Bronté, Merle Obéron et L Olivier.... Nicolas Leriche est vêtu à l'identique dans le ballet

en lien, une critique que j'avais publié il y a deux ans.

Partager cet article

Repost 0

commentaires