Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 08:27

 

 

 

Et oui, elles étaient là toutes, les deux, du 5 au 8 juin pour une série de stages, à l’invitation d’Amana, et pour deux scènes, les 7 et 8 juin, à la maison des cultures du monde…

 

Si rares en France,  ces derniers temps, que c’était un crève cœur pour moi que de ne pouvoir faire les stages par obligation professionnelle…

En tous cas, pas question de les rater sur scène, ni de manquer l’occasion de redire à Rachel quelle artiste elle représente pour moi… elle est l’égale des grandes, des Sylvie Guillem, ou des Marie Agnès Gillot, si je dois emprunter une comparaison au classique…

C’était aussi pour moi une occasion de découvrir Mardi sur scène et de mieux pénétrer leur nouvel univers dont les vidéos sur youtube ne donnent qu’une pâle idée !

En musique, comme en danse, rien ne vaut le direct !

Aussi, suis-je tentée de dire : « sortez de vos maisons, allez aux spectacles ! Allez voir les artistes sur scène ou dans la rue », car, petite aparté, par plus tard que la semaine dernière, j’emmenais Julien au cirque dans notre ville : un petit cirque familial, le père et ses enfants… mais des artistes qui savent tout faire : acrobatie, musique, clowns… quel bonheur que le spectacle vivant, qui nous ouvre l’esprit et le cœur ! Quel bonheur que de découvrir des artistes inconnus, mais habités par leur passion et de les soutenir en allant les voir…

 

Mais revenons à la soirée du 8 juin !

 

Amana présentait en même temps que Rachel et Mardi les élèves de son école, et quelques artistes d’univers différents qu'elle avait sélectionnées aux  stages des deux artistes  (Marieke, Clélia, Olivia Mancino ) ainsi que Vanessa Villain, dans un excellent solo de modern jazz, et Hanae Mizumoto, qui vient d’avoir son EAT classique ; rien qu’avec ces danseuses, j’aurais déjà passé une bonne soirée ! Les numéros étaient variés, bien maîtrisées, et les élèves d’Amana ont dansé avec conviction et  fraîcheur deux numéros de danse orientale, un sharqi où tournoyaient de poétiques jupes de mousseline colorées, et un  numéro de canne, bien  enlevé et joyeux… !

 

Quand à Mardi et Rachel, elles nous ont dansé de larges extraits de leur dernier show… ces deux artistes qui possèdent toute les deux une maîtrise technique exceptionnelle sont issues de la danse «  tribal fusion »

Mais on voit bien l’évolution de leur travail depuis leur passage aux folies bergères en 2005…

Humour, poésie, univers décalé, mélange des styles musicaux, costumes inédits, leur danse s’oriente vers un univers éclectique et qui pourtant à sa réalité, son unité… ainsi, elles peuvent passer de la musique de cirque, à un univers de fanfare rom, en passant par les sons métalliques de Pentaphobe, sans que leur univers ne perde de sa cohérence… amies dans la vie, elles le sont sur scène aussi, où l’une ne vole pas la vedette à l’autre, même si j’ai quand même une préférence pour le «  mystère » Rachel… d’ailleurs, Rachel a aussi une légèreté, une espièglerie, une fraîcheur sur scène qui parfois se transforme en une force capable de soulever un enthousiasme absolu par de là la fascination qu’elle inspire naturellement..

 


Au delà de la fabuleuse maîtrise de leurs isolations qui empruntent largement à la danse orientale et au jazz, leur style se métisse de nombreuses influences, sans que l’on puisse les nommer car Mardi et Rachel ne copient pas des mouvements, mais se  les approprient,    les intègrent…

C’est Mardi qui  conçoit en grande partie leurs costumes, trouvant parfois l’inspiration dans des soirées «  underground » à San Francisco … ceux que j’ai vus dimanche empruntaient à la fois au folklore tzigane, ( grands jupons à volants colorés) à la danse orientale, (pour les hauts savamment travaillés)  aux années 20  et à son esthétique à la fois  très sophistiquée et sensuelle – d’ailleurs, Mardi a quelque chose d’une maîtresse femme des années 20 !- à la fin du 19ème, mais le tout revu à la lueur du 21ème siècle… je crois que, comme toujours, seules les Américaines arrivent à s’affranchir des codes, des conventions,et s’octroient une plus grande liberté lorsqu’elles créent des univers artistiques. Elles arrivent plus que les autres à aller au-delà des étiquettes,  à utiliser les références existantes pour les détourner, à innover sur des bases qui ont déjà fait recettes et qui tout à coup, prennent « un coup de vieux »

D’autres costumes déclinaient la magie du noir en une variété de vêtements et d’accessoires incroyables : jupons, bottines, mitaines, ceintures, sans parler des bijoux qu’elles portent à profusion et des coiffures compliquées, mais qui paressent si naturelles sur scène. Le «  too much » n’existe pas avec Mardi et Rachel !!!

Mardi est une plantureuse créature, qui possède une présence forte et radieuse sur scène… en contraste, Rachel est plus énigmatique, plus longiligne, avec cette petite lumière à la «  fée clochette » qui est irrésistible… Les deux se complètent, s’harmonisent et crée un duo vraiment inédit…

 

Tout le long de leur passage, le temps s’est suspendu : j’étais happé dans leur show comme dans un vortex, et quand celui-ci nous dépose sur le rivage du temps qui reprend son court, on a l’impression qu’on a juste battu des cils… le spectacle n’est pas déjà fini ?

 

 

Comme Amana m’avait gentiment invitée à ce spectacle, je suis ensuite allée la remercier dans les loges ; il y régnait une ambiance joyeuse et généreuse, très conviviale et chaleureuse ! Rachel est d’une gentillesse et d’une simplicité à couper le souffle… c’est assez fantastique de pouvoir remercier les artistes après un spectacle. J’ai toujours été touchée par la gentillesse et la simplicité des danseurs étoiles, qui ont l’air étonnés qu’on ait attendu dehors à la sortie des artistes  juste pour  leur dire merci

Chez Rachel, la même simplicité, ce qui montre que c’est vraiment une grande…

Il y a deux ans, lorsque le stage s’était terminé, j’avais eu une grande bouffée de nostalgie pendant de longs jours… c’est ce que je ressens aussi aujourd’hui…. Elles sont retournées à San Francisco… Dis, quand reviendront-elles ?

 

Merci à Amana de les avoir invitées, de nous avoir permis de revoir ces belles artistes sur scène… !

J’espère les revoir très vite….

Partager cet article

Repost 0
Published by Nâga.... - dans Autres danses
commenter cet article

commentaires

shana 20/09/2009 09:31

merci Clélia pour tes gentils mots qui me touchent infiniment!gros bisous à toi et à bientôt!

SAINTON 20/09/2009 05:22

Bonsoir Shana,C'est Clélia. Petite insomnie alors je surf sur le net et tombe sur ce petit bijoux que tu as écrit. Je suis en accord total avec l'intégralité de tes propos. Et la manière dont tu en parles révèle la passionnée de danse que tu es. C'est remarquablement écrit, j'aimerais lire plus souvent ce genre de critique. En tout cas ça fait plaisir.Bise et au plaisir de se revoir.Clélia

Nastya 16/10/2008 23:37

Bonjour!J'ai decouvert ton blog par sharqigirl.xooit.com; je suis Nastya dessus.Je n'ai pas tellement le temps d'y aller souvent.Juste je reagis a ton article,parce que jai dansee dans les eleve d'Amana les deux soirs...Et je suis une grande fana de RachelEn tout cas,bonne continuation!!!

Nâga.... 17/10/2008 08:55


ah, bravo Nastya!
vous etiez tellement élégantes et belles à regarder!
bises à Amana de ma part quand tu la verras!


siware 02/09/2008 14:51

cette rachel . . . elle me rapelle l'une de ces déesses hindoues ou une sorte de personnage légendaire, une sorte de sirène . . . ensorceleuse et majestueuse.tu/vous as/avez tellement de chance d'avoir assisté à l'un de ses spectacles ! ! ! ='( moi qui habite en province, et qui suis en plus mineure ! c'est quelque chose qui me tient à coeur que d'aller assister à l'une de ses représentations, ce doit être magique. c'est certain.

Nâga.... 03/09/2008 09:39


et oui, Siware!
Outre une technique à couper le souffle elle a un charisme extraordinaire!


Caro 12/06/2008 21:02

écoutez, je ne connais pas grand chose de la danse mais elle élève l' âme. Je parcours votre blog. A bientôt

Fanny 11/06/2008 14:57

Effectivement, ce devait être un bien beau spectacle ! Merci de le retranscrire pour nous. Mardi Love avait dansé à Nîmes l'année dernière et un des costumes qu'elle avait porté ressemble étrangement à ce que tu décris. Je lui trouvais un côté "Betty Boop". Je n'ai jamais vu Rachel en vrai mais je te crois sans peine à son sujet ! Bisous et bonne journée.