Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 22:35

 Bon, mon titre est racoleur : je n'ai pas vraiment assisté aux adieux de Belarbi, mais à l'une de ces dernières soirées...

Le rendez vous fut raté, complètement...
Que s'est il passé?

Je ne sais pas... ou plutôt, cela a mal commencé, car j'ai eu la désagreable surprise de voir que c'était S Romberg et non MA Gillot qui dansait ce soir là
J'adore Romberg, son tempérament,mais je voulais absolument revoir Gillot dans Signes...

J'avais gardé en mémoire ce Signe, créé pour Pietra, et qui m'avait tellement envoutée
Des artistes m'étaient restés en mémoire : martin Chaix ( qui a quitté l'opéra depuis) Amélie Lamoureux, D Gilbert... non qu'ils fussent mis sur le devant de la scène mais leur personnalité même dans un groupe, enrichissait le propos du ballet
Et là? rien....

D'abord, la musique m'a horripilée... alors que en temps normal, ma foi, je la supporte car elle s'accorde bien avec les toiles de debré et la chorégraphie de Carlson
Et puis le duo Romberg Belarbi n'a pas fonctionné pour moi
Est ce pour cela qu'ensuite, j'ai trouvé tout le monde éteint, Belarbi le premier?
Tout le monde ce soir là était il fatigué?
Etais je moi même fatiguée, et sans envie de voir de la danse?
Ou bien, mon attente quasi amoureuse était elle trop intense?

A toutes ces questions, je répondrai non...
Un mois avant j'avais vu Guillem : attente frénétique, fatigue de devoir se rendre a Versailles avec les bouchons, le parking a deux kilomètres de la scène... et pourtant, soirée magique

Difficile donc de dire pourquoi la grâce n'a pas été au rendez vous
les tableaux se sont succédés les uns aux autres... jolis, esthétiques, mais sans le moindre frisson

J'avais beau savoir que c'était la dernière fois que je voyais danser Belarbi, rien n'y a fait...
J'ai eu beau surimprimer sur signes une de ses toutes premières apparitions en tant que solistes à l'opéra vingt ans plus tôt ( un des quatre prince de la belle au bois dormant) je n'ai pas réussi à m'émouvoir moi même!!!

Bon, la soirée fut tiède, un peu ratée... je suis ressortie déçue en me disant que j'aurais mieux fait d'aller voir là dame aux camélias avec I Ciaravollo
Dommage....

Partager cet article

Repost 0
Published by Nâga.... - dans opéra de paris
commenter cet article

commentaires