Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 07:30

 

Mais venons en aux textes eux mêmes. Certes les évangiles ne sont pas des sources plus fiables que le reste des écrits de ces époques, puisque traduits, réécrits, corrigés par l'église, ils ne sont plus aujourd'hui tels qu'ils durent être écrits à l'origine...

Mais citons tout de même les deux passages que l'on trouve dans Marc et Matthieu ( Luc et Jean n'en parlent pas... enfin, les textes que nous possédons aujourd'hui...)

 " Comme Hérode célébrait son anniversaire, la fille d'Hérodiade dansa en public et plut tant à Hérode qu'il s'engagea par serment à lui accorder ce qu'elle demanderait. Endoctrinée par sa mère, elle lui dit : " donne moi ici, sur un plat, la tête de Jean Baptiste"

(Matthieu)

"Mais un jour, lorsque Hérode pour son anniversaire donna un banquet à ses dignitaires, à ses officiers et aux notables de Galilée, la fille d'Hérodiade entra, dansa e plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit alors à la jeune fille : " demande moi ce que tu voudras et je te le donnerai, fut ce la moitié de mon royaume." Elle sortit donc et dit à sa mère : " que dois je demander?" Celle ci répondit " La tête de Jean Baptiste" (...) Le roi fut contristé mais à cause de son serment et des convives, il ne voulut pas refuser"

(Marc VI, 14-29)

Et c'est tout! Comme vous le voyez, pas de danse lascive, pas de danse de sept voiles, pas de nom du tout désignant la jeune fille : on sait juste que c'est la fille d'Hérodiade...


 

 

 

Mais alors???

Et bien, la pauvre jeune fille est une victime : en premier lieu de l'Eglise qui la hait, comme elle hait la danse. "Salomé" fait décapiter, par sa danse, la tête d'un Saint! Vous pensez si cela va plaire à l'Eglise qui dès le début à un ennemi : la femme!

En second lieu, Salomé est victime de l'imaginaire des hommes qui vont bien évidemment "inventer" ce qu'elle a pu danser pour plaire à Hérode...

en voici un exemple :

Quant aux voiles... même s'ils étaient utilisés à cette époque dans les temples et reliés à certaines mystères, ils n'ont sûrement pas été maniés par cette jeune fille, pour se dénuder en les laissant tomber un par un, ni même comme on peut les utiliser en danse " orientale " aujourd'hui, puisque l'utilisation des voiles remonte  au XXème siècle.

Tout ceci est une création de ... Oscar Wilde et de Richard Strauss...!!!

Pour l'origine du " mythe", il faut lire Josephe Flavius qui est le premier a expliquer dans ses chroniques sur l'histoire des Juifs, que  l'execution de Jean Baptiste est un crime politique; Il y a certains points de recoupement avec   les Evangélistes ( qui rappelons-le, écrivent bien après la mort du Christ, donc de mémoire) ... mais la Salomé dont   parle Flavius n'est pas la fille d'Hérodiade et ne danse pas. C'est une femme qui défend ses intérets politiques et est un fin stratège...

( à suivre...!)

Partager cet article

Repost 0
Published by shabastet - dans Autres danses
commenter cet article

commentaires