Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 20:43

 

Et voilà  : la nouvelle est tombée

Comme toujours en cette période de l'année, les nominations arrivent!

 

Cette année, c'est au tour d'Alice Renavand d'être nommée au titre suprême de l'opéra de Paris ce soir même, dans une représentation du Parc. Cette nomination était dans l'air depuis quelques mois déjà. On en avait parlé l'an passé pour Kitri, puis lors de Kaguyaguime  où c'était presque sûr... mais c'est donc sur l'oeuvre de Prejlocaj que ce titre lui a été  officiellement remis  ce soir.

 

 

En suis-je heureuse?

 

Oui, et non!

 

Oui, parce que Alice, ce fut une rencontre  inoubliable dans le corps de ballet.

Lorsque je l'ai repérée sur scène  la première fois,  noyée dans la Sylphide au milieu d'autres danseuses comme elles, j'avais eu un vrai coup de coeur pour ce qu'elle dégageait déjà à l'époque, c'est à dire sa poésie, son lyrisme, son ultra féminité.

 

Sur le forum dans lequel j'écrivais alors -, chacun devait  dire de qui il aimerait être le petit père ou la petite mère s'il était étoile-  j'avais écrit   sans l'ombre d'une hésitation " Alice Renavand"

 

C'était il y a plus de dix ans...

 

Mais hélàs,  Alice, comme beaucoup d'autres étoiles, est nommée  sur le tard; elle ne pourra pas aborder véritablement les grands classiques; elle a montré ses limités l'an passé dans Kitri;  je m'étais déplacée exprès pour la voir danser, auprès de François Alu. Et si j'avais beaucoup aimé son personnage, j'avais été un peu déçue par sa performance purement technique.


Il y a donc fort à parier qu'elle continuera à danser surtout du contemporain dans lequel elle excelle... ce sera donc encore une très belle étoile " contemporaine" qu'on ne verra pas dans le Lac, ou la Belle  - elle n'a d'ailleurs pas abordé le rôle cette année -  ni   même Giselle.

  Je ne l'ai jamais vue non plus aborder les rôles néo classiques - comme Tatiana ou Marguerite, et d'ailleurs ne l'imagine pas vraiment dans ces rôles...

 

Dame BL par cette ( ultime?) nomination réaffirme à la barbe du futur directeur sa GRANDE préférence pour le contemporain et lui  fait un beau pied de nez....

 

Alice aurait pu continuer à être une très belle première danseuse, comme autrefois Karine Averty, et comme aurait pu continuer à l'être Eleonora Abbagnato.... 

 

La question que je me pose à présent c'est à quoi ressembleront les nominations d'étoile une fois Millepied à la tête de l'opéra

 

Pour en revenir à Alice, les derniers rôles où elle m'a profondément marquée sont :

 

La femme aux côtés de Nicolas Leriche dans Appartement - ils étaient bouleversants!

 

Le songe de Médée : Créüse, vraiment étonnante de beauté et de sensualité! 

 

L'une des soeurs de Cendrillon, où elle a affirmé un tempérament de clown inconnu jusqu'àlors! Elle en faisait " des tonnes" mais c'était vraiment drôle!

 

En femme de Siddharta, terriblement envoûtante et sensuelle

 

Et puis en partisane, dans l'oiseau de feu,  De Béjart, ou dans le Mandarin Merveilleux,  dans le corps de ballet dans Nosfératu, dans Hurlevent, chez les Linton

 

Son grand atout est sa beauté, sa féminité, et sa grande sensualité qui donne à ses mouvements une rondeur, une douceur magnifiques. Sa personnalité est atypique, tout comme son physique. Elle ressemble un peu à un chat, avec ses yeux étirés. 

 

Elle aussi être poignante, comme dans Appartement aux côtés de Leriche, où elle m'avait tirée les larmes par sa puissance expressive, et surtout, par quelque chose d'inattendu chez elle : le don d'elle même. Cette artiste est capable d'un don total d'elle même et cette qualité se raréfie ses derniers temps à l'opéra de Paris.

J'espère pouvoir la découvrir dans un répertoire dans lequel je ne l'ai encore jamais vu, où elle pourra explorer des facettes artistiques d'elle même encore inexploitées.

Comme Abbagnato, c'est une véritable artiste avec une vraie personnalité.

 

Souhaitons lui une beau parcours d'étoile, car elle a 33 ans, et portera donc ce titre une dizaine d'années encore.

Partager cet article

Repost 0
Published by Shabastet - dans danseurs - danseuses
commenter cet article

commentaires

liane 31/12/2013 14:03


J'ai aimé votre texte .


Comment est ce possible ?


En economie on dit que le prix d'un bien est sa rareté ...multiplier le nombre d'Etoiles devient questionnant .


Une EToile d eplus pourquoi faire?  Pour consoler le chorégraphe Préjlocaj de ne pas avoir été nommé , pour consoler le maitre de ballet pour d'autres raisons et aussi pour les mêmes raisons
, non Renavand ne pourra jamais danser le répertoire classique , celui qui fait le socle du patrimoine.


Une personnalité ne fait pas une Etoile.De même que une super technicienne n'en fait pas une Etoile. Comparer Renavand à GIllot me semble ridicule. Cette fin de mandat de la Directrice devient
problématique. Faire venir Guérin , Loudieres et d'autres encore pour enseigner .  

Shabastet 02/01/2014 10:47



Je n'avais pas encore lu qu'on comparait Renavand à Gillot, mais effectivement, c'est très curieux! MA Gillot excellait encore lorsqu'elle fut nommée dans le repertoire classique! Comme vous, je
trouverai judicieux de faire venir les aînées pour transmettre les rôles et redonner un sens à ce que les danseurs dansent!