Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 21:49

compte rendu sur le forum danser en france de Cathy
les comptes rendus sont des instantanés que je partage avec d'autres forumeurs, je ne leur permets pas tout à fait la liberté de ton que je m'accorde ici!


Distribution : Ganio, Gilbert, soirée deu 25 décembreUn spectacle vraiment magique!

 

en voyant ce spectacle, une foule de remarque me sont venus à l'esprit ( que je garderai pour moi pour ne pas vous barber!!! :mrgreen: )
le jeu des panneaux qui délimite la rue, puis le salon de reception, puis le grand salon qui laissera place au parc enchanté sous la neige, qui se transformera en salon 18ème... tout ce travail sur l'espace scénique est fantastique.On a limpression que l'espace se prolonge hors scène : l'escalier qui monte probablement aux chambres, la descente ornée d'anges qui mène dans un parc qu'on imagine immense et plein de souvenirs, les miroirs qui agrandissent la salle de bal; tout cela est dû à ce cher Georgiadis que je ne finis pas de regretter... tout est beau, mais sobre, et créée déjà l'illusion théâtrale

Le premier acte a été très vivant : il y a plus de mime que de danse, mais les enfants, les rats ( craquants) dominé par leur magnifique roi à l'immense cape rouge flamboyante comme une langue de feu, les petits hussards à cheval menés au combat par un héroïque casse noisette ou les courageux soldats de plomb, tous nous entrainent dans l'enfance, faite d'ombres et de lumières.

côté grandes personnes, on était gâté aussi : l'irresistible grand père de F Roque m'a tiré un fou rire véritable ( je l'avais déjà beaucoup aimé dans des rôles comme Sancho Pança) et Luisa ( Zupserreguy) et Fritz ( Axel Ibot) incarnaient bien leurs personnages : des enfants, garnement au besoin quand Fritz mène son équipage de petits chevaux armés de trompettes! d'ailleurs tout le remue ménage fait par les enfants que les parents essaient de contenir est très réaliste, car cela ressemblait assez à ce que j'ai vécu récemment à la veillée de Noël! :mrgreen:

Magnifique poupée soldat ( de qui? )...dans le trio des automates! je ne sais pas qui dansait les deux autres poupées non plus

En revanche, et c'est là où j'ai été déçue, à aucun moment je n'ai vu Clara : j'adore D Gilbert, mais je ne trouve pas qu'elle interprète vraiment une enfant; elle a trop de brio pour ce rôle de gamine émerveillée par un pantin le soir de Noel. Quand à M Ganio, lui, est un oncle un peu absent...

Leur pas de deux, en revanche, était sublime, si on met de côté les personnages qu'ils avaient à incarner; à telle point que je me suis retrouvée en larmes... ils dégageaient ensemble une émotion, une poésie, un romantisme aussi vraiment magnfique; il y avait de belles envolées dans leur danse, comme un grand souffle qui se propageaint jusqu'aux spectateurs; c'était lyrique, c'était pur, c'était beau!
j'adore la scène des flocons de neige; je me retrouve comme une môme un jour de neige! la musique la aussi m'emporte, et dès que la fausse neige tombe sur la scène et sur les magnifiques tutus recouverts de strass ! je suis littéralement saisie d'admiration
les deux flocons solistes ( Pagliero et Braham) n'allaient pas trop ensemble; elles ne faisaient pas les pas à la même vitesse et étaient décalés
là aussi un détail, car franchement, la neige, les tutus, les strass, les anges, les arbres nus, la musique de Tchaikowski et le corps de ballet : que demander de plus? c'était féérique à souhait et j'aurais voulu que la scène dure plus longtemps!!

le second acte a été enlevé avec brio
je ne voudrais pas quelle en prenne ombrage, mais j'ai cru voir Noella Pontois danser :shock: en la personne de Miteki Kudo. Sa pastorale nous a offert une danse d'une beauté, d'une délicatesse, d'une grâce et surtout d'une musicalité : elle n'en faisait pas " trop" et tout était musical, ciselé, sûr, gracieux; elle était ravissante avec sa perruque ( pourtant difficile à porter je trouve) et tous les mouvements étaient graciles, mais les pointes étaient sûres, solides et précises et les pas aussi!
d'ailleurs les trois danseurs étaient très harmonieux ( Verdussen et Bodet )

pour la danse arabe que j'adore, je me suis ennuyée malgré la présence de Karl, qui n'avait pas l'envoutante sensualité de la video, et la beauté de Pagliero; belle danseuse, beaux bras; pourquoi alors le tout manquait-il cruellement de ce quelque chose de mystérieux et d'oriental" que j'aime tant dans la captation de 2006? est ce l'absence de Romberg qui apporte ce petit quelque chose de plus?
en fait, c'est cela, ça ne faisait pas oriental du tout, mais c''était " joli" à regarder

la valse des fleurs a été parfaite!!! dans ce passage qui me parait d'habitude toujours un peu longuet, le corps de ballet m'a emportée par sa brillance, sa virtuosité; les ensemble,superbes, rendaient la chorégraphie parfaitement lisible de bout en bout, un autre grand moment magique! on voyait bien les figures compliquées au sol qu'aimait Noureev, ses pas difficiles qui font que tout tourne au " fouillis" si ça n'est pas rigoureusement mis en place; trois groupes dansaient parfois des choses différentes sans que la structure de l'ensemble ne s'effondre
c'était une vraie merveille!

Reste à parler du grand pas de deux finali
superbement danser par Gilbert et ses ports de bras magnifique, et par Ganio vraiment inspiré, romantique, lyrique et poétique... mis " hors contexte" ce pas de deux est touchant, émouvant. Ils étaient étonnament ensemble comme si le reflet de l'un animait l'autre
malgré tout, comme je l'écrivais plus haut, il ne s'inscrivait pas vraiment lui non plus dans l'histoire... un peu comme si les deux protagonistes ne parvenaient pas tout à fait à interpréter leurs personnages

bref, une soirée comme j'aimerais en voir souvent!!! un beau cadeau pour le jour de Noel
d'ailleurs, dans le public, tout le monde était aux anges....

je regrette vraiment d'avoir raté il y a deux ans la distribution Pujol/leriche....

Partager cet article

Repost 0
Published by Nâga.... - dans opéra de paris
commenter cet article

commentaires