Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 14:19

image_portrait_w858.jpgJ’ai regardé avec passion la deuxième partie des sélections pour les demi-finales de mardi dernier (29 mai). Je viens même de créer une catégorie puisque je vais suivre toutes les autres émissions ( encore deux ou trois?)

Du beau monde, une fois de plus ! J’ai pu découvrir des groupes ou danseurs que je ne connaissais pas  n’ayant pas vu la toute première émission

Je commencerai par le duel qui a opposé la belle Ingrid – danse classique/flamenco – au couple Grichka/Tatiana – danseurs contemporains

Le thème imposé était « un objet qui roule »

Ingrid avait choisi d’être une gitane qui dansait autour d’une immense boule où y lire l’avenir. Elle avait cette fois-ci intégré beaucoup de flamenco pour faire plaisir à F Dragone qui lui avait reproché de n’en avoir pas mis assez dans son 1er passage. Peine perdue ! Il n’a pas été touché. Je dois dire que j’avais moi aussi nettement préféré son premier solo en robe blanche métissant la danse classique et le flamenco. Ici, c’était moins inventif, et elle avait l’air moins convaincue elle-même par ce qu’elle faisait. Elle fut donc éliminée et revint danser sa propre histoire, celle de sa chute de plusieurs mètres de haut lors d’un numéro de danse dans un cirque – son partenaire l’ayant lâché. Son solo fut poignant. (D'ailleurs, MA Gillot avait les larmes aux yeux). Cette concurrente n’a pas été retenue, mais c’est vraiment une très belle artiste et j’espère qu’elle aura de très nombreuses occasions de monter sur scène pour y offrir son âme et sa beauté.

Grichka et Tatiana ont donc été sélectionnés. Je n’ai bizarrement absolument pas du tout été touchée par leur duo qui m’a prodigieusement ennuyée même si tout était très bien fait. Aucune émotion en les regardant, rien. L’art est ainsi. Être ou ne pas être touché ?

 

Dans le second duel, au cours duquel il fallait intégrer un tour de magie dans sa chorégraphie, les Glamcats (cabaret) étaient opposés à Joanna et Jérémy (danse de salon). Les premières ont amené sur scène une ambiance de cirque chic, beaucoup de glamour, pour un numéro très bien maîtrisé et très sexy sans vulgarité aucune. Les seconds m’ont séduite par la maîtrise de leur style de danse ; Jérémy est un incroyable danseur avec un travail de jambes très délié et virtuose, visuellement superbe à voir ; sa partenaire s’accorde bien avec lui. J’ai moins aimé ses petites cornes sur la tête – elle incarnait une diablesse qui apparaissait dans le salon du monsieur. Bizarrement, je n’arrive plus à me souvenir de leur second passage. En tout cas, de la belle danse, avec un très beau placement.

Ce sont les Glamcats qui furent sélectionnées.

 

Le duel suivant opposait d’une façon inégale les Diablesses – fillettes de 10 à 12 ans – à Morgane et Nicolas (rock acrobatique). Le thème imposait aux danseurs d’utiliser de la musique classique.

Le couple a été époustouflant : il y a une connivence entre les deux qui leur permet les figures les plus invraisemblables, avec des prises de risques énormes et pourtant tout est impeccable, le tout au rythme de la « trish trash polka » de Strauss. Le niveau était tel que les petites, aussi excellentes fussent-elles, ne pouvaient pas l’égaler

Et pourtant ces petites m’ont vraiment beaucoup plu cette fois-ci dans des chorégraphies crées véritablement pour des enfants, où la candeur est préservée. Je suis encore impressionnée par leur engagement, leur synchronisation, et leur niveau technique ; leur professeur doit les faire travailler avec rigueur, mais aussi avec beaucoup d’intelligence. Bravo à elles !

Morgane et Nicolas ont donc été sélectionnés.

 

Deux solos de garçons, l’un en classique de Philippe, à l’immense sensibilité et une très belle technique, l’autre de Lazaro, danseur cubain contemporain, à la grande aisance.

Le thème était « trois portes »

J’aurais personnellement adoré travailler sur ce genre de thématique, mais peu importe

L’un comme l’autre a offert une prestation très professionnelle, très en place, habitée, chacun dans son style. Avec une préférence toutefois pour la sensibilité de Philippe, qui donnait plus de lui-même, dansait moins pour lui que Lazaro.

Philippe a donc été sélectionné

 

J’ai retrouvé avec joie mes chers Boukanstyle, groupe afro – coupé décalé, à la bonne humeur contagieuse ! Face à eux, les Vagabond crew que je ne connaissais pas encore. La lumière était le thème

Les premiers ont opté pour un costume qui s’allumait dans le noir et ont offert une prestation très inspirée, inédite, originale et intrigante. Les seconds pour une de leurs chorégraphies bourrées d’énergie, dont ils ont le secret, avec de la peinture fluo sur le corps, y compris la bouche : vous imaginez ! leurs grands sourires brillaient dans le noir ! Toujours leur humour, toujours cette impression de ne pas se prendre au sérieux, toujours cette chaleur, cette danse qui vient du cœur, et cette maîtrise de « relâché » qui semble aller de soi.

Les premiers ont été sélectionnés, les seconds, repêchés ! Hourra !!! Pour leur repêchage, ils ont dansé leur rencontre. C’était chaleureux, humain, vivant, tout comme eux !

 

Et pour finir, les Urban Tribes, filles de Norvège (afro fusion) aux formes rondes, mais belles s’opposaient aux deuxURBAN-TRIBE_portrait_w858.jpg garçons qui avaient dansé en talons leur de leur premier passage. Le Car wash fut leur thème

J’ai adoré ce qu’en ont fait les Urban tribes : c’était drôle ! C’est très dur de faire rire quand on danse ; avec elles, on est hilare ! Elles ont un tempérament de feu, beaucoup d’énergie, et la distance qu’elles prennent avec elles-mêmes les rend très sympathiques.

Chorégraphiquement, elles arrivent à tenir le spectateur en haleine parce qu’elles montent d’intensité tout au long du passage (un peu comme les Boukanstyle)

Beaucoup moins sympathiques furent Yannis et Andréa, alors oui, on n’est pas la pour être sympa, mais bon…. Car on voit les groupes commenter leur adversaire. Cela donnait « oh, c’est vulgaire, que c’est pauvre chorégraphiquement » et un dédain !!!

Les premières notes de leur numéro m’ont ramené 20 ans en arrière, chez Mia Frye, lorsque l’on travaillait précisément sur cette chanson de Prince et que les 60 élèves de Mia dansaient à l’unisson, donnant toute leur âme, toute leur énergie, et moi avec !

Certes, très maîtrisée, leur street dance, mais il y a un truc qui ne passe pas….

Ils ont été sélectionnés ! Bye bye les Urban tribes….

 

S’ajoutent donc à cette liste : Soria et Mehdi (hip-hop), Les Blazin ( afro fusion) les deux enfants Flavie et Maxence,  les Hey Crew (hip-hop fusion), Fabian ( flamenco contemporain) et Haspop ( danses urbaines, fusion)

 

Les demi- finale commencent la semaine prochaine ( le 5 juin)

 

Moi, je regrette la petite Coline, les Very bad team ; les New Insane vont me manquer aussi, de même que Ingrid, ou encore John et Manu; et puis Mila, la belle et son magnifique partenaire Anthony et leur danse latine si racée!

 

Pour la suite, je n’ai pas une préférence, mais des préférences : Soria et Mehdi, les Boukanstyles, les Hey Crew, Fabian, Morgane et Nicolas. Mais je me rends compte que en fonction des thèmes, on peut changer d’avis sur les candidats, parfois de nouvelles facettes se révèlent, comme pour Fabian, par exemple.

A cette liste s'ajoutent les Boukanstyle, Yannis et Andréa, Tatiana et Grichka, Philippe, les Vagabond crew,  Morgane et Nicolas, les Glamcats, soit, sauf erreur de ma part, treize concurrents.

 

 

La conclusion du jour : pourquoi pas plus de danse à la télé comme quand j’étais adolescente !

 

à lire aussi sur ce blog le récit des précédents passages (2, 3 et 4 émissions)

 


La meilleure danse ( 1)

La meilleure danse ( 2)

La meilleure danse ( 3)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires