Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 21:14

AVT_Philip-K-Dick_3923-copie-1.jpg  Je ne suis pas une grande lectrice; j'ai beaucoup lu lorsque j'étais au lycée puis à l'université, ensuite, et bien, j'ai souvent délaissé la littérature pour des ouvrages techniques de danse, de yoga, de musique...

Mais j'ai toujours fait une exception pour la science fiction...

Je ne suis pas non plus une grande connaisseuse, non, plutôt une lectrice épisodique

la preuve en est que j'ai mis du temps à découvrir Philippe K Dick, l'auteur de Blade runner, minority report, confession d'un barjo, total recal, tant de titres qui m'étaient tout à fait familiers dans le monde du cinéma, mais parfaitement inconnus dans le monde de la littérature.

 

Je lis assez régulièrement   Asimov, Poul Anderson, que j'adore pour ses univers poétiques, Damasio, Dan Simmons, Priest, Orwell, Wells, F Herbert, Bradbury, A C Clarke, - l'un de ceux que je relis très volontiers, -Huxley, Matheson. ( ah, Matheson, on dévore ses livres en une nuit et on ne dort plus ensuite pendant plusieurs mois!!!...)  mais Philippe K Dick, jusqu'à l'année dernière, m'était quasiment inconnu; il est en passe de devenir mon auteur de SF favori. 

 

Ses livres sont étranges, tout comme lui, tout comme sa vie; il oscille entre une sorte de mysticisme bizaroïde, et le déni de toute forme de mysticisme;  les choses ne sont jamais ce qu'on croit qu'elles sont; la puissance du mental dirige tout et les humains en sont souvent les jouets.

Le monde dans lequel évoluent ses personnages font cohabiter le futur et le passé, dans les deux sens du terme... parfois les deux se superposent, parfois l'un finit par recouvrir l'autre... 

Les héros mènent des enquêtes ou des quêtes comme dans les vieux polars, et sont à la fois abusés, désabusés, mais maîtres, au final d'une situation qui n'est pas ce qu'on croit qu'elle était

 

Dans la foulée, je viens de lire Blade runner, un roman tout simplement génial, très loin du film fascinant et superbe de Ridley Scott... mais tout aussi prenant, tout aussi poétique, et même   "romantique", d'une certaine façon...

Decker, dans son désir de posséder un animal électrique ( car il n'y a plus d'animaux vivants sur la Terre depuis longtemps à de rares exceptions près, et ceci ont une côté argus très précise) est tellement touchant... un livre envoûtant, émouvant et qui n'a nulle part son pareil

Et puis Ubik... Ubik rend fou quand on le lit; on ne sait plus où est la réalité; d'ailleurs, existe-t-elle? n'est-elle pas qu'une fabrication de l'égo?

j''ai aussi dévoré le recueil de nouvelles qui comportent Minority report... nouvelle très sobre, qui ne développe rien, qui vous met tous les échevaux en mains, et à vous de vous débrouillez avec...

 

Philippe K Dick n'a pas son pareil pour décrire des univers de misère dans lequel l'être humain mène une quête, comme les chevaliers du Graal... en ressort-il magnifié? Non... plus humain, alors? Non plus... la réponse est dans un " ailleurs" que je n'ai jamais rencontré chez aucun autre auteur...

 

 

Quand on connaît un peu la biographie de Philippe K Dick, addict aux drogues, dialoguant avec Dieu, se trouvant sans cesse persécuté par la CIA, alcoolique, vivant dans la misère,  on est d'autant plus touché...

 

 Oh, je ne suis qu'une humble lectrice, pas très savante, qui est tout juste sur le seuil de ce monde qui rappelle tellement, dans un autre genre, le monde que je découvre dans ma pratique du yoga nidra... les passerelles sont souvent là où on ne les attend pas... K Dick, à sa façon, connaît ses états entre deux qu'on explore dans le nidra... il en a fait ces oeuvres étonnantes, qui vous mènent à leur guisé par le bout du nez et vous mettent dans un drôle d'état...

 

Du coup, les Matrix, Inception et autres prennent un sacré coup dans l'aile... ils ne sont que de vagues édulcorés - malgré toute la technologie qui est mise en oeuvre pour ces oeuvres - des créations de Philippe K Dick, un auteur, que, décidément, j'aime profondément.

Et puis, vous avez vu? Son chat à la même tête que lui!

C'est peut être un chat électrique?

Partager cet article

Repost 0

commentaires