Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shabastet

  • : Danse et... danses!!!
  • Danse et... danses!!!
  • : Blog sur la danse en général et l'opéra de paris en particulier rédigé par Valérie Beck, administratrice du forum danses pluriel
  • Contact

contact

Ecrivez moi!
n'hésitez pas à me faire part de vos suggestions, de vos découvertes, ou de vos propres articles!

Rechercher

Noureev

 

Danser, telle la phalène sous la lune, le pinceau du calligraphe, ou l'atome dans l'infini 

                                              

marie-taglioni-in-zephire.jpg

30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 04:00

critique addictionnelle écrite sur le forum danser en france de Cathy


j'étais à la première!
mon côté latin ( moi qui suis à moitié allemande!) a fait que j'ai pleuré pendant les dix premières minutes
je revoyais mon cher Noureev régler le ballet, 25 ans plus tôt
ils étaient tous là, les fantômes du passé, Noureev en tête, là, dans les cintres...
je n'avais pas ressenti une telle nostalgie, une telle émotion depuis longtemps!

j'ai passé une soirée très très émouvante, que je décrirais longuement demain

Bravo à MAG qui avait un trac terrible, elle cherche encore ses marques ( Martinez l'a bien recentrée dès le première pas de deux) et je pense que le 5 décembre, sa Raymonda va prendre son envol

Triple bravo à Dorothée et Nicolas, hyper populaires auprès d'un public qui les a ovationnés, à juste titre!

idem pour Joshua et Florian: ma foi, Legris Hilaire n'étaient pas loin!

et puis, Raymonda est MON ballet
de la danse comme j'aime : je me contrefiche de l'histoire, mais voir dans la même soirée, des hommages à Paul Taylor ( variation abderam) de la danse de caractère, de la danse classique, des espagnolades, de la danse mi gypsie, mi orientale, mi contemporaine, moi j'adore!!!!

une très belle et émouvante soirée
même que l'orchestre Colonne a fait des efforts!!!!

ah, j'en redemande!!!!

seule Cozette faisait tâche; j'ai failli le dire à Brigitte lefèvbre assise juste derrière moi....!
mais pourquoi l'avez vous nommée????? :cr:
festival de pieds en dedans, de bras qui se baladent n'importe comment, sans parler des fesses en arrière et du cou en avant

et mon mari, qui ne connait rien à la danse classique, me dit :" c'est pour être comique, que cette ballerine se tord comme cela dans tous les sens? " et il était sérieux!....

j'avais pris ces places pour voir Nicolas.... je ne l'ai pas regretté! hm, Raymonda a mon avis, ne l'oubliera pas de sitôt, celui là!!! des yeux!!! et une touche de féminité orientale!.... sans perdre pour autant toute sa méditerannéenne ( sic) virilité!!! oriental, quoi!

et que c'est bon de revoir MAG dans du classique qui lui va!!!!
quels beaux ports de bras, quelle belle technique!

oui, je reste fan!

( Suite du compte rendu le lendemain)

Lac des cygnes a dit bien des choses que je ne vais pas redire! :D

effectivement, Nicolas est un Abderam merveilleux, aussi puissant et félin que Guizerix !
quitte à me répéter, j'ai choisi cette distribution surtout pour lui! :a:l :a:l :a:l
en fait, j'aurais adore voir dans la même soirée :
Dorothée Gilbert : Raymonda
Jean de Brienne : Mathieu Ganio
les amies, Ciaravolla et Nolwen Daniel, injustement pas assez distribué
et Abderam N Leriche, évidemment!!!

j'ajoute au beau résumé de Dorothée que je n'ai pas du tout aimé Romberg qui en fait beaucoup trop dans son rôle de Comtesse, elle surjoue
au troisième acte c'est elle qui danse le pas des Hongrois
Hof par contre est très bien en roi

L'orchestre Colonne n'a même pas massacré la partition, oh joie!!!!
il y a bien eu la petite flûte qui s'est emportée par un moment, et un ou deux couacs de cuivre, mais dans l'ensemble, ça restait relativement musical

Pour MAGillot, je vais détailler quelques variations ( sept variations, il y a, dixit Noureev à Florence Clerc qui devenait toute pâle rien que d'y penser! :mrgreen: )

sa première variation effectivement n'était pas la meilleure : c'est celle où elle entre et ramasse les roses
comme le disait Vulpian, c'est dur, car il faut passer du sol à l'attitude relevé, avec l'épaulement et tout, plus jouer...
on sent un trac terrible, techniquement tout est en place, mais le personnage n'est pas incarné

la variation lente de l'adage était très belle, et très soutenu, port de bras moelleux, mais on ne sait toujours pas qui est Raymonda; on a l'impression que MA hésite entre plusieurs interprétations du personnage

La variation rapide ( que Noureev danse dans le documentaire avec ses chaussures rouges) avait bien des qualités ; légère, poétique, bien soutenu, celle au voile était pleine de poésie et de douceur, même si le maniement du voile lui a causé quelques petits soucis

je l'ai beaucoup aimé dans le début de la claque où elle est impériale! quel port de tête, et quelle majeste
ses bras sont sublimes aussi, et elle est vraiment à ce moment là " elle même"
et je crois que c'est peut être cela qui n'allait pas, par rapport à l'interprétation du personnage car sur le plan de la danse, j'ai beaucoup aimé ce qu'elle a fait : c'est qu'il était difficile pour elle d'être " une petite princesse" qui devient ensuite une puissante Raymonda

du coup, je n'ai pas trop compris qui elle voulait être dans le premier acte

je pense que dans les deux prochaines représentations, MAG va mieux camper son personnage et que du coup, l'ensemble sera plus lisible

je ne suis pas d'accord avec vous Iléana, j'ai beaucoup aimé les pas de deux!
j'ai trouvé que Martinez aidait MA à se poser, à prendre ses repères sur scène, je les ai trouvés en harmonie, et je ne me suis pas ennuyée pendant ces pas de deux ( d'habitude, ils me barbent un peu)

Nicolas leriche : c'est fou comme la scène devient minuscule quand il danse! il occupait tout l'espace, tout à coup, on avait l'impression que le plateau de Garnier ( ah quelle bonne idée de l'avoir remonté là et pas à Bastill!) était trop petit pour lui
j'ia beaucoup aimé le pas de trois des garçons dans le rêve de Raymonda!

Quand à Dorothée Gilbert, son personnage est fabuleux : elle a une musicalité incroyable, pour la variation lente, elle a pris un tempo lent, qui lui permettait de montrer toute une facette de son personnage, elle a une présence sur scène incroyable, et oui, volait la vedette de tout le monde! ( sauf Nicolas) sa batterie est ciselée, elle est à la fois légère et puissante, elle va faire une magnifique raymonda, c'est sûr!!!


les pas de six, de quatre, de cinq, bref, sont toujours un régal pour les yeux!

enfin, le corps de ballet : quelques petits défauts de ci de la, mais la valse fantastique était très réussie!
quand je vois tous ces pas compliqués que les danseurs doivent enchainer non stop, je me dis : ils ont intêret à être en forme!!!

je suis contente que l'opéra ait gardé l'ancienne production!

je voudrais encore citer Wiart, et valastro, très bien en sarrasins
par un moment, la sarrasine a perdu les pompoms de ses basques, et hop, Valastro les a ramassés'air de rien ( mon mari n'a rien vu du tout!)quel présence d'esprit!
parler aussi de la belle espagnole de Bellet, christophe duquenne manquait un peu de feu!

je ne reviens pas sur Cozette, que sincèrement, j'étais contente de voir dans ce rôle après l'avoir aimé en Médée
mais les grosses lacunes de sa technique ressortaient hier d'autant plus cruellement qu'elle avait pour amie Dorothée.... quelle déception!

bref, je l'ai revu avec un grand plaisir et j'ai hâte de lire vos compte rendus sur les autres distributions!

Partager cet article

Repost 0
Published by Nâga.... - dans opéra de paris
commenter cet article

commentaires